La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Table saillante : se dit d'un panneau de soubassement de porte, de devanture, de volet, embrevé en saillie du nu des bâtis, du côté du parement extérieur, afin que l'eau ne puisse couler et séjourner sur la traverse basse. - Un panneau à table saillante. (L. J.)


Tableaux des fenestres ou croisées ; cela se prend pour le quarré et ouverture d'une fenestre, qui est proprement l'épaisseur de la muraille non compris l'embrazure. Les ouvriers appellent les costez tant de l'Embrazure ou Escoinçon, que du Tableau les Joüées (.). (A. F.)


Tableau de baye : c'est dans la baye d'une porte ou d'une fenêtre, la partie de l'épaisseur du mur qui paraît au dehors depuis la feuillure, et qui est ordinairement d'équerre avec le parement. (A.-C. d'A.)


Tarjettes ; ce sont des plaques avec veroüils servant à fermer les fenestres, il s'en fait de differentes façons. (A. F.)


Targette : petit verrou de fer servant à fermer intérieurement une porte ou une croisée. (L. J.)


Tenon. C'est le bout d'une piece de bois, qui entre dans une mortaise. (A. F.)


Tenons à tournices ou oulices ; ce sont ceux qui sont coupez tout quarrement, et en about auprès le parement du bois, pour revestir après coup et quand l'ouvrage est fait. (A. F.)


Tenon : Extrémité d'une pièce de bois ou de métal préparée pour entrer dans une mortaise creusée dans une autre pièce. (L. J.)


Tireplomb, c'est un roüet dont les Vitriers se servent pour filer le plomb qu'ils employent aux vitres. (A. F.)


Tirer ; faire tirer les tenons en terme de charpenterie, c'est percer le trou de biais contre l'épaulement d'un tenon, pour le faire serrer en about. (A. F.)


Tranchoir : Tranchoir en lozange, Tranchoir pointu, à Tringlettes doublés ; ce sont piece de verre qui composent des panneaux de vitres. (A. F.)


Traverse : pièce de bois fixée en travers dans un bâti quelconque, pour le consolider. - Les traverses d'une porte. - La traverse haute d'un bâti dormant de croisée. (L. J.)


Tringlettes doubles ; Tringlettes en tranchoirs, ce sont des pieces de verre dont on compose des panneaux de vitres. (A. F.)


Trumeau, c'est le massif, ou espace d'un mur qui se trouve entre deux fenestres. (A. F.)


Vantail. On nomme Vantaux ou Manteaux les deux pieces d'une porte qui s'ouvre des deux costez ; de mesme que les volets des fenestres, lorsqu'ils vont du haut en bas. (A. F.)


Verges de plomb servant aux vitres (Voyez lingotière). (A. F.)


Verges de fer que l'on met pour maintenir les panneaux de vitres. Elles se clouënt par les deux bouts aux chassis de bois, et dans le milieu elles s'attachent aux panneaux avec des liens ou attaches de plomb. (A. F.)


Vergettes, petites verges de fer qu'on applique ordinairement sur les panneaux de vitres montés en plomb. (D. du M.)


Verrou : pièce de fer ayant une poignée ou bouton au milieu, et que l'on applique, après l'avoir engagée dans deux anneaux de fer, derrière une porte, pour pouvoir la fermer en poussant le verrou dans une gâche fixée sur le montant dormant. (L. J.)


Vitre ; l'on nomme Vitre un assemblage de plusieurs pieces de verre. (.). On donne aux panneaux de vitres differens noms selon la figure des pieces qui les composent. (A. F.)


Volets des fenestres ; c'est ce qui sert de fermetures aux ouvertures des fenestres, comme les portes de menuiserie aux ouvertures des portes. Il y a des volets brisez, et d'autres non brisez. (A. F.)


Volet : sorte de porte pleine ou d'assemblage, servant de fermeture aux devantures, aux portes vitrés et aux croisées. (L. J.)

T, V