La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Gâche : espece de crampon qui sert à attacher les descentes de plomb aux murailles ; les gâches servent aussi à recevoir les pênes des serrures, et quelquefois les verrous. (D. du M.)


Gâche : pièce de fer fixée au poteau d'une porte dans laquelle s'engage le pêne de la serrure de cette porte, pour la tenir fermée. (L. J.)


Gauche, de travers ; on dit qu'une piece de bois est gauche, lorsqu'elle n'est pas droite ; et dégauchir une pierre, ou une piece de bois, c'est en oster ce qui necessaire, pour la rendre telle qu'elle doit estre mise en ouvre. (A. F.)


Gauche : se dit d'une chose qui n'est pas droite, de travers. Une porte, une croisée ou autre partie de menuiserie est gauche, lorsque la surface n'est pas sur le même plan. (L. J.)


Gond ; c'est un morceau de fer coudé qui sert pour porter une Panture. Les Gonds en bois ont une pointe pour entrer dans le bois ; les Gonds en plastre sont fendus et retournez par le bout qui entre dans le plastre. Il y a des Gonds qu'on appelle à repos. (A. F.)


Gond, espece de crochets qu'on attache dans les embrasures des portes ou des fenêtres pour recevoir les pentures, et dans l'oil desquels entre le mamelon du gond pour rendre les portes ouvrantes ou fermantes. Il y a des gonds simples, et d'autres à repos ; les uns à scellement, a patte ou à pointe (.). (D. du M.)


Gond : morceau de fer coudé, dont la partie supérieure est cylindrique et entre dans la penture d'une porte, d'un contrevent, etc. (L. J.)


Gorge : moulure de forme creuse poussée souvent entre deux carrés ou filets. (L. J.)


Goujon : sorte de petit tenon de forme cylindrique, au moyen duquel peuvent être assemblées bout à bout, deux pièces de bois à cul nu (.). (L. J.)


Grand cadre : moulure en saillie sur les montants ou traverses de bâtis, et embrevée entre ceux-ci et les panneaux. - Grand cadre et à glace. - Grand cadre embrevé. - Grand cadre élégi. (L. J.)


Gueule-de-loup : fermeture du milieu d'une porte ou d'une croisée à deux vantaux, formée d'une gorge demi-ronde, dans laquelle s'adapte le battant-mouton arrondi. (L. J.)


Huisserie : pièce de bois comprenant traverses et montants formant bâti, pour baie de porte ou de fenêtre (.). (L. J.)


Imposte : panneau de menuiserie ou vitrage qui surmonte la partie mobile d'une porte ou d'une croisée. Pierre en saillie, ornée de moulures supportant le cintre d'une arcade, d'une porte, etc. (L. J.)

G, H, I