La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Croisée

1. Façades

2. Croisée 1

3. Croisée 1

4. Croisée 2

5. Croisée 3

6. Portes

7. Portes

1. Croisée 1 / élévation intérieure (sans volets)

2. Croisée 1 / élévation intérieure (avec volets)

3. Croisée 1 / élévation extérieure

4. Croisée 1 / sections horizontales

5. Croisée 1 / sections horizontales

6. Croisée 1 / sections verticales

7. Croisée 1 / serrurerie

8. Croisée 1 / serrurerie

En apparence, les croisées du château de Villons-les-Buissons ne se démarquent guère des productions de l’époque pour les demeures de quelque importance. Leur fermeture par un verrou à bascule témoigne pourtant des importantes recherches menées durant les premières décennies du XVIIIe siècle pour trouver un système rationnel de condamnation des vantaux vitrés et des volets en une manœuvre unique, lesquelles aboutiront à l’adoption des espagnolettes durant plus d’un siècle. Au-delà de ce système, dont nous étudierons les avantages et les inconvénients, ces croisées montrent des appuis en pierre bien étudiés, proches de ceux du château de Magny-en-Bessin construit quelques décennies plus tôt. Nous verrons donc comment ils s’inscrivent dans l’évolution de cet élément qui, lui aussi, fait l’objet de recherches particulières pour le rendre plus étanche en ce début du XVIIIe siècle.

Analyse Planches photographiques Plans

VILLONS-LES-BUISSONS (14) - Château - 1730-1740