La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Croisées

1. Edifice

2. Edifcie

3. Croisée A de l’étage

4. Croisées A et B de l’étage

5. Croisée du rez-de-chaussée

6. Croisée du rez-de-chaussée

7. Croisée du rez-de-chaussée

8. Châssis G

9. Croisées I et J

10. Croisée M

11. Croisée M

12. Croisées K, L, N et O

1. Croisée A de l’étage / élévation intérieure (relevé)

2. Croisée A de l’étage / élévation extérieure (relevé)

3. Croisée A de l’étage / coupes A-A, B-B et C-C

4. Meneau et croisillon (assemblage) / serrurerie

5. Croisée A de l’étage / élévation intérieure (restitution)

6. Croisée A de l’étage / élévation extérieure (restitution)

7. Croisée A de l’étage / perspective (restitution)

8. Croisée du rez-de-chaussée / châssis D et E (élévation int.)

9. Croisée du rez-de-chaussée / châssis D et E (élévation ext.)

10. Croisée du rez-de-chaussée / coupes horizontales

11. Croisée du rez-de-chaussée / coupes verticales

12. Croisée du rez-de-chaussée / élévation intérieure

13. Croisée du rez-de-chaussée / élévation extérieure

14. Croisée du rez-de-chaussée / serrurerie et vestiges du dormant

15. Châssis G / élévations

16. Châssis G / sections

17. Châssis G et croisée M / serrurerie

18. Croisée J / élévations

19. Croisée J / sections

20. Croisée M / élévations

21. Croisée M / sections

22. Vitrerie / synthèse

Nous avons réalisé en 2003 une première étude des croisées de la fin du XVIIe siècle de l'étage des bâtiments conventuels limitée aux ouvrages accessibles. Entre 2012 et 2016, la restauration d'une grande partie de ces bâtiments engagée par la ville nous a permis d'enrichir considérablement ce premier travail grâce à l'analyse de vestiges plus nombreux, aux recherches archéologiques et dans les archives mauristes menées par Jean Desloges, ainsi qu'à une large campagne de dendrochronologie. Cette dernière n'a pas remis en cause la datation que nous avions établie sur la base des caractéristiques techniques des croisées mais a permis avec les sources écrites une meilleure compréhension de la réalisation complexe de ces bâtiments durant tout le XVIIIe siècle. Grâce aux travaux, nous avons également eu la chance de retrouver des vestiges significatifs des grandes croisées du rez-de-chaussée de la fin du XVIIe siècle qui nous ont permis d'en proposer une restitution fiable. Les bâtiments conventuels conservent de nombreux châssis de fenêtres correspondant à plusieurs campagnes de travaux et à des remaniements profonds de leur distribution après leur vente en lots au moment de la Révolution. Cette étude est consacrée uniquement aux croisées à vitrerie mise en plomb de la fin du XVIIe siècle et du premier tiers du suivant, mais une autre témoigne des remaniements du XVIIIe siècle et de la mise en place de croisées à petits carreaux (étude n°14005).

 

ST-PIERRE-SUR-DIVES (14) - Ancienne abbaye - fin du XVIIe s. Analyse Planches photographiques Plans