La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Croisée

1. Croisée

2. Croisée

3. Croisée

1. Elévation intérieure (volets fermés) / relevé

2. Sections horizontales et verticales

3. Détails des panneaux et serrurerie

4. Elévation intérieure (volets ouverts) / restitution

Si les croisées du XVIe siècle sont aujourd'hui rares, leur observation dans une maison bretonne en pan-de-bois est quant à elle exceptionnelle. En effet, situées principalement en milieu urbain, ces maisons furent plus que d'autres sujettes aux adaptations. Leurs fenêtres étant fermées par de simples volets très inconfortables, elles furent systématiquement modifiées au cours des siècles suivants pour les doter de croisées sur bâti dormant plus performantes et offrant un meilleur éclairage, souvent en supprimant leurs meneaux et croisillons. C'est donc durant des travaux de restauration que nous avons parfois la chance d'en trouver une, comme au Faou en 1999 (étude n°29001). Le châssis de fenêtre de Josselin était enfermé entre une contre-cloison et une autre maison construite en mitoyenneté. Bien qu'il ait perdu quelques éléments, ce remarquable témoin nous permettra de confirmer sur les maisons en pan-de-bois l'emploi d'un mode de clôture abondamment reproduit par l'iconographie médiévale et observé plus largement dans l'architecture de pierre, c'est-à-dire des croisées fermées par de simples volets de bois dont seuls les deux compartiments du haut étaient vitrés. Nous verrons également l'utilisation de deux types de volet en fonction de leur position dans la baie sur lesquels nous mènerons une analyse afin de mesurer leur contemporanéité. Enfin, ce sera l'occasion de montrer deux systèmes de fermeture des volets employés au XVIe siècle dans cette région.


JOSSELIN (56) - Maison Morice - milieu du XVIe s. Analyse Planches photographiques Plans