La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Croisées

1. Croisée A

2. Croisée A

3. Croisée A (détails)

4. Châssis B

5. Croisée C

1. Croisée A / section horizontale

2. Croisée A / section horizontale

3. Châssis B / élévation intérieure

4. Châssis B / élévation extérieure

5. Châssis B / sections

6. Châssis B / essai de restitution de la vitrerie

7. Croisée A et châssis B / serrurerie

Accès aux photographies du ministère de la Culture (base Mémoire)


L'amateur de menuiseries anciennes connaît bien le manoir de Charnacé. Sa remarquable authenticité et la qualité de ses ouvrages ont amené le Centre de recherches sur les monuments historiques à lui consacrer plusieurs relevés dès 1945. Les Compagnons du Devoir ont également publié un album comprenant sa plus remarquable croisée. Il ne s'agit pas ici de refaire un travail déjà réalisé mais plutôt de le compléter par une nouvelle analyse des châssis de fenêtres et le relevé d'un châssis de l'escalier particulièrement bien conservé, l'ensemble de ces ouvrages étant déposés en attendant une restauration prochaine. Nous débuterons notre analyse par la croisée la plus étudiée, la plus complexe, celle du deuxième niveau de la façade nord. Elle n'a subi aucune restauration. Le deuxième exemple, qui provient de l'escalier, nous permettra de compléter le travail de nos prédécesseurs et de voir une autre méthode pour assurer l'articulation des battants du côté des fiches. Enfin, la dernière croisée, située au niveau des combles, dans la lucarne passante, sera analysée brièvement. Très restaurée, nous nous bornerons à souligner ses différences avec la première et notamment la façon d'envisager la liaison de ses bâtis.


CHAMPIGNE (49) - Manoir de Charnacé - vers 1560 Analyse Planches photographiques Plans